Gérer le risque post-blessure

Gérer le risque post-blessure

L’usage d’armes telles que la matraque, le flashball mais aussi les grenades assourdissantes peuvent entraîner des blessures devant être surveillées après la manifestation. Ne minimisez pas l’impacts de la violence policière sur votre corps. L’arsenal des forces de l’ordre n’est pas fait pour neutraliser mais bien pour blesser : les armes dites « non-létales » sont en vérité qualifiées commme étant « à létalité réduite ».

Facteurs de risques

L’arsenal policier est d’une variété des plus inquiétantes (tonfa, flashball, grenade de désencerclement etc.) et peut être à l’origine de nombreuses blessures. La majeure partie du temps, ces blessures sont à surveiller (hématomes, plaie ouverte, etc.) mais ne laisseront pas de séquelles graves. Certaines blessures non prises au sérieux (fracture, choc à la tête etc.) risquent cependant de laisser des séquelles à vie. Toute blessure contractée en contexte de manifestation doit être prise au sérieux et surveillée : il vaut mieux se rendre aux urgences pour rien que l’inverse. Certaines armes ont été responsables de la mort et de l’invalidité de nombre de nos camarades.

Premiers soins

Faites un rapide check up de l’état de votre corps :

  • Ressentez-vous une douleur persistante à un endroit ? Un hématome est en train de se former, vous pouvez le limiter en appliquant du contre-coup et en posant une compresse froide dessus ;
  • Avez-vous une plaie ouverte ? Arrêtez le saignement avec des compresses. Désinfectez la blessure et appliquez un bandage. Si la blessure est profonde, contactez une assistance médicale ;
  • Ressentez-vous une forte douleur dans un de vos membres ? Est-ce enflé ? Rouge ? Bleuté ? La douleur est-elle démesurée quand vous appuyez ? Une fracture doit être prise en charge immédiatement pour soigner correctement. Immobilisez la fracture sur un support dur, appliquez une compresse froide et contactez une assistance médicale ;
  • Ressentez-vous une sensation de brûlure ? D’irradiation ? Appliquez une compresse froide pour arrêter la progression de la brûlure. Appliquez une pommade anti-brûlure ;
  • Avez-vous reçu un coup sur la tête ? Avez-vous la vision brouillée ? Des nausées ? Vous risquez d’avoir un trauma crânien, vous devez contacter une assistance médicale de ce pas.

Suivi

Hématome :

  • Reposez-vous et immobilisez la partie touchéepar l’hématome ;
  • Appliquez une compresse froidesur la blessure ;
  • Appliquez une compresse chaude 24 à 48h après l’apparition de la blessure ;
  • Massezla zone de la blessure ;
  • Surélevez la zone touchéepar l’hématome ;
  • Les anti-inflammatoiressont efficaces contre les hématomes. Vous pouvez donc prendre de l’ibuprofèneet des décoctions à base de curcuma.

Plaie ouverte :

  • Changez régulièrement les bandages ;
  • Nettoyez avec du savon doux et désinfectez à chaque nouveau bandage. Attention à ne pas retirer la croute ;
  • Suivez l’évolution de la plaie attentivementet faites-la voir à un-e pharmacien-ne si celle-ci a des difficultés à guérir.

Fracture :

  • Une fracture doit être prise en charge par un-e médecin qui vous indiquera la marche à suivre pour bien guérir ;
  • Quoiqu’il en soit, la fracture doit être immobiliséeet vous devez vous reposer;-Appliquez de la glacesur la fracture ;
  • Les anti-inflammatoires sont efficaces contre ce type de douleurs. Vous pouvez donc prendre de l’ibuprofène et des décoctions à base de curcuma.

Brûlure :

  • Placez une compresse froide sur la brûlure afin d’arrêter sa progression ;
  • Appliquez plusieurs fois et très régulièrement une pommade anti-brûlure, une crème hydratante ou du gel d’aloe vera (selon la gravité de la plaie) ;
  • Si la brûlure persiste, contactez un médecin ou rendez-vous en pharmacie ;
  • Si la brûlure forme une cloque, contactez une assistance médicale le plus rapidement possible.

Coup sur la tête :

  • Si ces symptômes apparaissent : maux de tête, vue brouillée, nausées, perte de connaissance, fatigue, consultez un médecin au plus vite. Un potentiel traumatisme crânien doit être surveillé pendant les 24 premières heures: faites appel à votre mémoire, faites un check up de votre état physique;
  • Reposez-vous.

Notes et références


https://www.ameli.fr/assure/sante/bons-gestes/petits-soins/soigner-plaie

https://www.brulure.fr/brulure-thermique/soins-apres-brulure/

http://www.medisite.fr/dictionnaire-des-maladies-traumatisme-cranien.2176.5.html